Jeannine Manuel

Engagée dans la Résistance pendant la Seconde Guerre Mondiale, Jeannine Manuel rentre de Londres avec la conviction que la peur issue de l'ignorance était grandement responsable de ce conflit. Pour elle, l'ignorance provoque la peur et la peur est la chose la plus anéantissante qui soit au monde. "Plus on connait et moins on a peur." Son projet d'école nait de cette conviction.

Pour "promouvoir la compréhension internationale", Jeannine Manuel crée son école bilingue, qui ouvre ses portes en septembre 1954. Elle offre dès la maternelle un enseignement propre à nourrir par des méthodes actives et dynamiques le désir d'apprendre, de comprendre l'autre et de s'ouvrir sur le monde.

Pour Jeannine Manuel, "le but de l'enseignement est de former des hommes complets, ce qui signifie des individus conscients de leur présence dans le monde, intéressés par le déroulement de l'histoire qui les entoure, prêts à participer à cette histoire".

Jeannine Manuel participe à la libération de Paris en août 1944 et, dix ans après, en septembre 1954, ouvre l'école qui porte ses valeurs.

FaLang translation system by Faboba